Salcrupt, terroir de St Jeures

Salcrupt est un petit hameau de la commune de Saint-Jeures (anciennement, Saint-Jeures de Bonas), en Haute-Loire, situé à 1000m d’altitude sur le plateau Vivarais-Lignon, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, en limite du pays des Sucs.

Le village de Saint-Jeures, commune rurale, d’un millier d’habitants à l’année, dont l’altitude varie de 749 à 1208m, se situe aux portes du Haut-Lignon, au pied du Pic du Lizieux.

Suc du Lizieux

Avec ses commerces, ses artisans, ses producteurs, ses gîtes et chambres d’hôtes, Saint-Jeures accueille, été comme hiver.

Cette commune représente un site idéal pour les loisirs verts, pour se reconnecter avec la nature profonde : flore, champignons, airelles, faune sauvage, apiculture, ballades à cheval au travers des paysages encore sauvages, de ses reliefs, et enfin revisiter un patrimoine local architectural tel que l’église, le temple, plusieurs maisons de Béates, de nombreuses fontaines, d’anciens lavoirs et abreuvoirs, croix de carrefours, croix de chemins, ainsi que de nombreux calvaires qui rappellent un passé historique prégnant et encore très vivant ; le granit et la lauze ainsi que la pierre noire volcanique y sont la base des édifices architecturaux traditionnels. Ces matériaux sont remplacés par des matériaux plus abordables, de nos jours.

Le Fougal : Gîte de charme et chambres d’hôtes en Haute Loire proche Auvergne Ardèche Rhône-Alpes

Deux écoles en regroupement pédagogique et de nombreuses associations animent le village de Saint-Jeures qui a eu une belle activité jusque dans les années 60 et qui reprend peu à peu sur une nouvelle donne, de nouvelles exigences, de nouveaux enjeux… Un nouveau paradigme s’instaure, avec une jeunesse très dynamique qui investit le rôle principal et remodèle le paysage économique du territoire de St-Jeures.

Administration
Coordonnées 45° 05′ 49″ nord, 4° 12′ 21″ est
Altitude Min. 749 m Max. 1 208 m
Superficie 34,14 km2
Type Commune rurale

Forêt Sectionale

La forêt sectionale de Salcrupt, Les Moulins D’Allier est une forêt publique présent sur le territoire de la commune de Saint-Jeures. La forêt sectionale de Salcrupt, Les Moulins D’Allier fait partie des forêts de la Haute-Loire et relève du régime forestier français.
La gestion de la forêt sectionale de Salcrupt, Les Moulins D’Allier est assurée par l’ONF en application du Code forestier (La forêt sectionale de Salcrupt, Les Moulins D’Allier n’est pas une forêt domaniale).
Le centre approximatif de la forêt a pour coordonnées géographiques en décimales : 45.0939° de latitude et 4.2293° de longitude (45° 5′ 38 » Nord, 4° 13′ 46 » Est).


Liens utiles :

 

Sacrupt, Petit Hameau Historiquement Protestant

Le hameau de Salcrupt, situé à sept kilomètres du bourg, est essentiellement protestant, disposant de charmants et discrets cimetières familiaux qui sont autant de particularités cultuelles. La foi, ici, se pratique de façon discrète mais avec ferveur.

Ici, sur ce point du plateau Vivarais-Lignon, les forets de sapins se disputent aux prairies, aux pâtures et aux champs de genets. Très peu de feuillus même si on perçoit une nette tendance à l’introduction d’arbres à feuillage caduc y compris du faux acacia, du robinier (Robinia pseudoacacia), quelques marronniers, des bouleaux, des châtaigniers et quelques espèces d’arbres endogènes et exogènes d’ornement…


Entre Auvergne et Languedoc-Roussillon, le chemin de Stevenson relie le sud du Massif Central aux Cévennes profondes… Le GR70 : 4 territoires bien identifiés pour une diversité riche en surprises.

Le hameau de Salcrupt est composé d’une huitaine de fermes historiques dont la plupart d’entre elles sont, à ce jour, transformées en maisons de vacances, maisons de familles ou maisons résidentielles y compris leurs dépendances qui ont été transformées.

Alors que l’intégralité des habitants de Salcrupt était encore composée agriculteurs dans les années 1960, il n’en reste plus aucun, aujourd’hui. Hormis, quelques retraités perpétuant leurs gestes et leurs savoir-faire, dans leurs propres vergers, leurs potagers ou encore à conserver quelques bêtes de basse-cour, quelques bovins et  ce en officiant d’usages ancestraux conformes aux canons Bio, des plus exigeants. Les parcelles agricoles étant désormais reprises, regroupées et concentrées par de jeunes agriculteurs très équipés, disposant souvent d’un gros cheptel, deux a trois plus grands que celui de leurs aînés lesquels ne comptaient qu’une vingtaine de  bovins, en moyenne, par ferme, tout au plus…

Équidés

Les chevaux, sur le plateau, deviennent omniprésents : à ce jour, rares sont les paysages, à St-Jeures, ou l’on n’y voit un cheval paître.

Tourisme, plaisance et agriculture

Le pays s’est adapté aux besoins du moment. L’offre touristique est devenue aussi centrale que l’agriculture : De nombreuses résidences secondaires et fermes-auberges alentour, ainsi qu’une multitude d’offres de balades équestres, balades en vélos électriques, voire en patinettes TT et pistes de ski de fond, alentour… Pèche, nautisme et baignades dans les beaux cours d’eau alentour ainsi que sur la retenue d’eau de Lavalette.

Le site regorge particulièrement de chemins de randonnée ainsi que de nombreux sentiers GR côtoyant les pistes de pèlerinage de St Jacques de Compostelle convergeant vers Le Puy en Velay, cité médiévale ne se trouvant qu’à une trentaine de kilomètres en contrebas et à partir de laquelle commence le chemin muletier de Robert-Louis Stevenson (GR70) vers les Cévennes, au travers du Gévaudan

Bref, ici, ne compte que l’authentique, le « brut de décoffrage », tout ce qui se sniffe par les narines vous y stimuler les synapses : flagrances naturelles de pin, de foin, d’herbes et plantes médicinales, résine de sapin, de digitales, de terreau et de lavande..


Salcrupt, son « Château »

La maison forte est inscrite à l’inventaire des monuments historiques le

Le château de Salcrupt (ancienne orthographe Salecrup) situé à Saint-Jeures (département français de la Haute-Loire), est une maison forte des XVe et XVIe siècles

La maison forte fut construit par la famille Besson du Bouchet de Salcrupt qui en fut propriétaire jusqu’à la Révolution Française

Faces Sud et Est du château
Photographie panoramique, vue sur 180°, vue vers le Nord : dos au portail d’entrée. Photo D-J Maigne

Historique :
Maison forte des 15e-16e siècles, doublée au 18e siècle, Salcrupt apparaît comme un édifice rustique resté authentique, caractéristique des constructions de granit de la partie orientale du Velay. Le château présente un plan rectangulaire constitué de deux corps de bâtiments accolés, desservis et défendus par une tour d’escalier demi hors-œuvre située au centre de la façade principale. La position de la tourelle d’escalier permet de supposer que le corps de logis devait se prolonger à l’est dès le 16e siècle. Un mur d’enceinte délimite côté sud une cour intérieure. Des bâtiments de communs servent, du côté Est, à fermer cette cour. Un mur de clôture extérieur forme une sorte de seconde enceinte le long des voies communales, englobant les terrains d’exploitation à l’est et au nord du château. Un vaste bâtiment de ferme complète ce mur du côté ouest. Les dispositions intérieures correspondent aux deux campagnes de construction. La séparation centrale divise, au rez-de-chaussée et au premier étage, deux grandes pièces, tandis qu’au deuxième étage ces espaces sont eux-mêmes divisés en plusieurs petites pièces. Les deux pièces du rez-de-chaussée avaient apparemment fonction de cuisines et possèdent toutes deux une vaste cheminée à piédroits et couvrement constitués de grandes pierres de taille. Des boiseries garnissaient les murs de la cuisine ouest. Au deuxième étage, une chambre est revêtue de boiseries 18e siècle.

Le bâtiment à servi d’école entre deux guerres : quatre classes de primaire. Il reste encore des témoins de cette époque.

Périodes de construction :
15e siècle, 16e siècle, 18e siècle


Liens utiles :

Blog

Fuites & Infiltrations d’Eau Récurrentes

Cet écoulement d’eau est probablement lié à la nappe phréatique qui alimente le puits historique du village dont s’est approprié le voisin C. Martin… Les infiltrations se déclenchent à chaque dégel ou par trop de précipitations, qui ont des conséquences sur le niveau de la nappe phréatique… Des bruits de « glouglou » sont perceptibles au niveau …

Entretiens, à bâtons rompus, avec Lucien Maisonny

Entretiens enregistrés, à Salcrupt, au cours du mois de juillet 2021 Entretien 1 : Lucien Maisonny, né en 1959, a été témoin du basculement de l’attelage animal à attelage motorisé, dans la région… Il nous parle du barrage de la valette ; des inondations et orages mémorables dans les années 80 ; il nous parle …

Contact

Pour me Contacter via SMS ou via Courriel

Scannez pour envoyer un SMS
Scannez pour envoyer un Message Courriel

?

#